Layered Histories: The Wandering Bible of Marseilles

 

Cynthia-Beth Rubin: visuals, narrative

Bob Gluck: music, programming

 

Layered Histories tells the imaginary story of an actual 13th century Spanish illuminated Hebrew Bible. Fleeing Spain with the 1492 Expulsion, the Bible was known to be in Safed until the mid 16th century, but then apparently disappeared until it was discovered around 1888 in the Bibliothèque Municipale in Marseilles.

 

Layered Histories represents an innovative approach to the use of new media as a means to engage the viewer in a personal investigation of a non-linear narrative based on the known and unknown wanderings of the Marseilles Bible, and reflecting on the experience of culture as a phenomenon evolving from influences of place and cross-cultural contact. Both the sources for the cascading moving imagery and the diffusion of sound were highly mediated by the artists, but in the installation they are triggered and guided by a visitor's reading pointer movements around the surface of what appears to be an illuminated manuscript. As in a public reading, all visitors to the space share in the experience of collectively viewing and listening.

 

Version français en bas

 

Les histoires superposées racontent l’histoire fictive d’une réelle Bible enluminée du XIII° siècle provenant d’Espagne. Quittant la Péninsule ibérique au cours de l’Expulsion de 1492, cette Bible se retrouve à Safed jusqu’au milieu du XVI° siècle. On perd sa trace jusqu’en 1888, date à laquelle elle est retrouvée à la Bibliothèque Municipale de Marseille.

 

Les histoires superposées tentent une approche novatrice de l’utilisation des nouveaux médias afin d’engager le spectateur dans une enquête personnelle autour d’une narration non linéaire, fondée sur l’errance connue et inconnue de la Bible de Marseille. En réfléchissant sur notre expérience de la culture comme phénomène évoluant au travers des influences des lieux et traditions rencontrés. Les références des démarches de création, informant les cascades d’images en mouvement ainsi que la diffusion des sons, ont été médiatisées par les artistes. Cependant, le déclenchement des images et des sons de l’installation est contrôlé par le déplacement d’un pointeur de lecture utilisé par le visiteur, autour d’une surface figurant le manuscrit illuminé. Comme dans une lecture publique, tous les visiteurs de l’espace partagent l’expérience collective du regard et de l’écoute.

Cynthia Beth Rubin   ©2017